mercredi 10 février 2010

Mon dernier mois à New York





J'avais emporté à New York mon appareil argentique et quelques pellicules, dont une en noir et blanc. Or, New York aura été pour moi le passage à l'acte numérique couleur.

Ainsi, comprenant peu à peu ce qui se passait, je pris la décision de photographier les 31 derniers jours de mon expérience là-bas avec ma pellicule 25 iso en noir et blanc. Une photo par jour, ni plus ni moins, et ce, chaque jour du 12 décembre 2009 au 12 janvier 2010.

Partout où j'allais, j'emportais l'appareil et je m'interrogeais : quelle photo, à quel moment, dois-je encore attendre, un instant, une heure? Je devais veiller à la lumière, car j'agissais sans flash et sans pied. Je voulais créer un enregistrement personnel et intimiste de mon passage dans la ville, au gré de mes occupations ou de mon inaction. Entre laisser aller et lâcher prise, je me suis abandonnée à la surprise chaque jour de cueillir ma photo. Ce n'est qu'hier, presque un mois après le retour, que j'ai découvert à quoi ressemblait cette trentaine de 30 jours sur le papier.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai pu parcourir ton dernier mois à l'envers, du 13 janvier au 12 décembre. Tes images sont superbes. Celle de l'appartement est en effet terriblement froide. Et puis : très bonne idée, ces photos "surprises" et noir et blanc en série très limitée, qui tordent le cou à la profusion, à l'immédiateté et à la recherche instantanée et un peu facile du numérique, au débordement des couleurs. Cela dit, j'adore aussi tes photos numériques !

Voon a dit…

I love these quiet yet beautiful b&w pictures......the mood especially of the last photo in the small cafe with the string of lights (and is that a Christmas tree outside?)
love it...great work!!!